Bases de données de la Bible dans l’Europe médiévale

Nous annonçons le financement par la Région Île-de-France du projet « Bases de données de la Bible dans l’Europe médiévale » : Le projet a pour objectif de constituer avec une équipe européenne d’universitaires une base de données de lieux du patrimoine et de textes sources ou de textes cibles en Europe de la Bible historiale. Cette base de données sera rendue accessible à travers une double Interface de programmation (API) SPARKL/XQUERY spécifique dont une application sera une chrono-cartographie multilingue européenne interactive navigable en immersion totale qui servira de base pour un dépôt de demande de financement européen. Il y aura donc 3 livrables au projet en relation avec les Humanités Numériques :

  • une API dont une application sera la carte interactive navigable en immersion totale 3D.
  • un réseau de chercheurs espagnols, italiens, allemands, canadiens, américains, écossais et français regroupés autour d’une problématique de numérisation et de partage des connaissances.
  • une candidature pour un financement européen.

en savoir plus…

 

 

 

PAROLES ET IMAGES SUR LE COMMENCEMENT (Ut Pictura Genesis): Le discours des peintures de la Chapelle de Merléac

Xavier-Laurent Salvador ont dirigé la publication dans le cadre d’une collaboration entre la DRAC Bretagne et le lab’ TTN autour des lambris de la chapelle saint Jacques en Merléac, d’un ouvrage intitulé:
Le discours des peintures de la Chapelle de Merléac
 
paru aux éditions Paradigme. L’ouvrage contient les contributions des auteurs suivants:
 
  • Vladimir Agrigoraei, Chercheur au CNRS
  • Christian Balliu, Professeur à l’Université Libre de Bruxelles
  • Jean-Yves Carrez-Maratray, Professeur à Sorbonne Paris Nord
  • Aurélia Chevalier, Restauratrice du Patrimoine
  • Jean-Olivier Gransard-Desmond, Président de l’association ArkéoTopia
  • Laurent Hablot, Professeur à l’École Pratique des hautes Études
  • Fabrice Issac, Maître HDR de l’Université Sorbonne Paris Nord
  • Christine Jablonski, Conservatrice du patrimoine
  • Jeanette Patterson, Assistant Professor à l’Université de Binghamton
  • Xavier-Laurent Salvador, Maître HDR de l’Université Sorbonne Paris Nord
  • Clive Sneddon, Professeur à l’Université de saint Andrews
 

La chapelle Saint-Jacques en Merléac a été construite au cours du XIVe siècle. Ses décors, vitraux, peintures murales et lambris racontent la vie du saint et celle de la Passion du Christ. Elle a bénéficié dès 1861 de restaurations suivies par le service des monuments historiques et fut classée sur la liste de 1862. Elle a, en fait, été dotée de somptueux décors par la famille des Rohan qui ont fait l’objet d’importants travaux de restauration.
Les inscriptions sur les lambris de Merléac constituent l’un des exemples les plus intéressants, sinon l’apogée d’une grande mouvance d’inscriptions illustrées où le rapport texte-image forme une esthétique cohérente. Le concepteur du décor de la chapelle bretonne suivait sans doute l’exemple illustre de la Sainte-Chapelle de Paris et de ses avatars artistiques, y compris dans le choix du texte. La comparaison avec plusieurs décorations du même type dans les milieux royaux d’Angleterre ou de Bohême, voire avec d’autres cas célèbres en France ou en Allemagne, permet de supposer que ce manuscrit-source pouvait être inspiré d’une Bible illustrée appartenant à la tradition des textes dérivés de la Bible historiale de Guyart des Moulins.
Texte et image, enquête sur les sources philologiques, enjeux de patrimoine et d’invention, renouvellement grâce au numérique des questions de préservation et de diffusion des connaissance : la chapelle cristallise les enjeux de la modernité. Le regroupement des chercheurs venus du monde entier pour raviver l’enquête sur les discours des lambris de la chapelle en témoigne.

TTN partenaire du Forum Mondial de la Gouvernance d’Internet – FGI et de l’ISOC

A propos du Forum de la Gouvernance de l’Internet

Le Forum sur la Gouvernance de l’Internet a été créé lors du SMSI.
Objectif : engager les multiples parties prenantes dans un dialogue sur la gouvernance de l’Internet

Le FGI FRANCE a été organisé à l’initiative de plusieurs associations en 2014, 2015 et 2018 au CESE puis à Paris Descartes réunissant à chaque édition un millier de participants.

Le mandat général donné par le SMSI pour le Forum concerne :
– La politique publique globale au niveau local et intergouvernemental en relation avec la gouvernance de l’internet et la neutralité des réseaux.
– L’utilisation des compétences des parties universitaires, scientifiques et techniques.
– La réduction de la fracture numérique et l’élargissement des possibilités d’accès à l’Internet dans les pays en développement.
– L’utilisation des principes du SMSI.
– La publication de ses travaux.

https://www.igf-france.fr

« La naissance de l’histoire » par Mark Clarck de l’Université de Washington

Le 5 novembre à 10 heures en salle E121, le Professeur Mark W. Clark de l’Université catholique de Virginie et membre du consortium HiBihdEM* donnera une conférence sur le thème:

«Pierre le Mangeur et la naissance de l’histoire : approche scolastique»

 

 

Laboratoire TTN : salle E121 (http://ttn.univ-paris13.fr/)
Université Paris 13 – Sorbonne Paris Cité

 

  • Le consortium HiBiHdEM (Histoires de la Bible Historiale dans l’Europe Médiévale) prend racine sur la base de deux projets internationaux. D’une part, la fédération d’initiatives autour du domaine biblehistoriale.fr qui est un projet porté par Jeannette Patterson et soutenu par la fondation MELLON qui a permis l’émergence d’un domaine spécifique et la publication de sources latines de la Bible française en grand nombre et d’un logiciel open source de saisie collaboratives de données (Isilex) également utilisé par le Collège de France. D’autre part, le projet MERLEAC qui a émergé autour d’une recherche internationale en collaboration avec la DRAC-Ouest sur un enjeu de patrimoine : la chapelle saint Jacques en Merléac. Les colloques des années 2017 et 2018 ont ainsi vu la production d’un ouvrage collectif international paru en 2018 aux PUR consacré au mystère des peintures de la chapelle saint Jacques en Merléac. Cet ouvrage en établit le lien avec la Bible Historiale (BH) et signale le besoin de la cartographie des occurences des lieux de patrimoine, textuels ou architecturaux.

Past and Future Medieval Studies Today 6th European Congress of Medieval Studies

There was a time, not so long ago, when Medieval Studies constituted a major pillar for the understanding of the history of human civilization. The Middle Ages bridge the gap between ancient culture and Modernity; it is the period during which the Greek and Roman heritage was transformed into European and Christian values and found expression in new and different ways in music, art, architecture, literature, philosophy, and theology – fields, which testify to the cultural evolution of humanity. For this reason, Medieval Studies had a strong and uncontested position in the curricula of many institutions of higher education, especially in the Western world.

Today, things are different. While the medieval contribution to the project of humanity remains beyond doubt, the challenges facing those interested in history have definitively changed. In a globalizing world, the emergence of the universities, gothic architecture, polyphony, and urban culture, can no longer be studied in isolation. Their significance must be assessed against the background of developments elsewhere in the world, for instance, the Middle East, Africa, and Asia. Today, what does the medieval past mean for a global and culturally diverse future?

Medieval Studies have always excelled by their vigorous scholarly methods and their inventiveness: it is within this realm that new methods of critical text editing were developed and became the standard across all the humanities; medievalists were among the first to seize the opportunities and chances offered by the digitization of texts; interdisciplinary research is the rule rather than the exception. With these features, Medieval Studies are well equipped to develop convincing answers  to the challenges of the future in front of them. Distinguished by a vast regional diversity as well as global interaction and exchange, the Middle Ages both question and inspire our contemporary understanding as citizens of a globalizing world, a promising challenge calling for new ideas and
powerful institutions suited to put the ‘European’ Middle Ages into relation with human achievements elsewhere on the globe.

Currently, different replies to these new challenges are under discussion, each with its own potentials and risks: global medievalism, digital humanities, comparative history, rethinking the cultural narrative. To present and debate these approaches and to exchange views about successful perspectives of Medieval Studies, the Fédération Internationale des Instituts d’Etudes Médiévales (FIDEM) devotes its 6th European Congress of Medieval Studies to the topic of “Past and Future: Medieval Studies Today”.

 

09.00 Sessions Paleography and Codicology • Marc

Smith (Paris)

Open Scholasticism: Networks of
Thought in the Digital Age • Hans Cools
(Basel), Gabriel Müller (Basel), Roberta
Padlina (Basel), Ueli Zahnd (Basel)

Grammar and Literature • Isabela
Stoian (Bucharest, Fribourg),
Constantin Teleanu (Paris), Monica
Oanca (Bucharest)

6

10.30 Pause
11.00 Sessions

12.30 Lunch (own arrangements)

13.30 Sessions

15.00 Pause

Chances and Opportunities: Medieval
Texts and Modern Cultural Paradigms •
Seraina Plotke (Basel)

Medieval Musicology at the Challenge
of Globalization: Some Ideas to Survive
• Francesco Zimei (Teramo)

Guides to Well‐being in the Long
Fifteenth Century • Sabrina Corbellini
(Groningen), Catrien Santing
(Groningen), Marilyn Nicoud (Avignon),
Marina Gazzini (Parma)

The Arborescent Prevalence and the
Growth of Knowledge: Studying the
Medieval Tree Structures in a
Contemporary Way • José Higuera
Rubio (Porto), Sergi Sancho Fibla (Aix‐
en‐Provence), Antoine Paris (Paris),
Naïs Virenque (Tours)

History • Julia Aguilar Miquel
(Madrid), Vytautas Volungevičius
(Vilnius), Luca Polidoro (Florence,
Siena)

Databases • Paul Tombeur
(Turnhout), Patricia Cañizares Ferriz
(Madrid), Atat Ayman
(Braunschweig)

15.30 Excursion to the Basel University Library and the Digital Humanities Lab (all participants)
18.00 Second Plenary Lecture The Future of Medieval Studies: A Chinese Historian’s Perspective • Hilde de Weerdt (Leiden)
19.30 Dinner (own arrangements)

7

Tuesday 04.09.2018

Discussion Sessions Special Sessions Paper Sessions

09.00 Sessions

10.30 Pause
11.00 Sessions

12.30 Lunch (own arrangements)

De la page numérisée aux sens révélés:
Vers une prise en charge automatique
du corpus “Bible Historiale” • Xavier‐
Laurent Salvador (Paris)

Medieval Studies Today and
Tomorrow: Interdisciplinarity as a
Cross‐Cultural Approach. The Example
of the Upper Rhine Region • Isabel
Iribarren (Stasbourg)

Questions on the Vademecum of the
Count of Haro (c. 1399‐1470) • María‐
José Muñoz (Madrid), Antonio
Espigares (Madrid), Beatriz Fernández
de la Cuesta (Madrid), Montserrat
Jiménez (Madrid)

Scotist Ideas Shaping Latin American
Scholasticism: Contingency and Will in
Mission and Philosophical Theology •
Roberto Hofmeister Pich (Porto Alegre),
Nicolás Martínez Bejarano (Santa Fe de
Bogotá), Guido José Rey Alt (Cologne)

Digital Humanities • Maria Amélia
Álvaro de Campos (Coimbra,
Évora), Marta Pavon Ramirez
(Rome), Mercè Puig Rodríguez‐
Escalona (Barcelona)

Early Medieval Theology • Florin
Crismareanu (Iași), Mihai Grigoraş
(Bucharest), Florina Rodica Hariga
(Iași)

8

13.30 Sessions

15.00 Pause

Old Norse Studies 2.0 ‐ Small Subjects
in a Digital World • Lena Rohrbach
(Basel)

Failing Paradigms or how Early
Modern Concepts of Art Shaped the
Discourse on Medieval Art • Barbara
Schellewald (Basel), Heidrun Feldmann
(Basel), Henriette Hofmann (Basel)

Late Medieval Theology • Irene
Villarroel Fernández (Madrid),
Luciano Micali (Freiburg), Cristian
Moisuc (Iași)

15.15 General Assembly (all participants, only FIDEM members can vote)
Agenda
1. FIDEM Presidential Report
2. FIDEM Activities Report
3. Presentation and Election of Candidates for the FIDEM Board
4. Questions from Members
18.15 Third Plenary Lecture How a Mirror of Princes became a Handbook of Popular Philosophy and Practical Ethics • Beatrice Gründler (Berlin)
19.15 Dinner Reception (all participants)

9

Wednesday 05.09.2018

Discussion Sessions Paper Sessions Paper Sessions

09.00 Sessions

10.30 Pause

Thinking Big Under Short Term
Conditions. The Future of Medieval
Institutes • Andreas Speer (Cologne)

Medieval Philosophy • Elisa Coda
(Pisa), Silvia Negri (Freiburg), Nadia
Bray (Lecce)

Interpreting the Middle Ages •
Christoph Kann (Düsseldorf), Enrique
Corti (Buenos Aires)

11.00 Table Ronde • Past and Future. Medieval Studies Today
12.15 Closure
12.30 Lunch (own arrangements)
13.30 Departure

10

Titles of Presentations in Special Sessions

Open Scholasticism: Networks of Thought in the Digital Age (Monday, 09.00)
Hans Cools (Basel)
Semantic Web Technologies in Medieval Studies
Gabriel Müller (Basel)
Making it Work: the Challenges of Publishing Open Scholastic Data
Roberta Padlina (Basel)
Semantic Text Annotation with the Standoff Approach
Ueli Zahnd (Basel)
Scholasticism and the Text‐as‐Network Paradigm
Guides to Well‐being in the Long Fifteenth Century (Monday, 11.00)
Sabrina Corbellini (Groningen) and Catrien Santing (Groningen)
The Study of Late Medieval Well‐Being and the Relevance of Medieval Studies Today
Marilyn Nicoud (Avignon)
Les regimes de santé médiévaux: de manuels d’auto‐contrainte ou d’éducation à la santé?
Marina Gazzini (Parma)
Welfare before Welfare. Italian Confraternities and Guilds as Forms of Insurance

11

The Arborescent Prevalence and the Growth of Knowledge: Studying the Medieval Tree Structures in a Contemporary Way (Monday 13.30)
José Higuera Rubio (Porto)
The Epistemological Accomplishments of Tree Representations: Middle Ages and Beyond
Sergi Sancho Fibla (Aix‐en‐Provence)
Trees as Organizational Structures in Mystical Literature from the 13th and 14th Centuries
Antoine Paris (Paris) and Naïs Virenque (Tours)
Studying Medieval Arboreal Frameworks Today. Terminology, Iconology and Networks
Questions on the Vademecum of the Count of Haro (c. 1399‐1470) (Tuesday 09.00)
María‐José Muñoz (Madrid)
Las sentencias preferidas por diversos lectores del Vademecum (ms. BNE 9513)
Antonio Espigares (Madrid)
San Agustín en el Vademecum del Conde de Haro
Beatriz Fernández de la Cuesta (Madrid)
Las sentencias preferidas por el conde de Haro en el ms. BNE 9522
Montserrat Jiménez (Madrid)
La Carta de Léntulo al senado de Roma en el Vademecum
Scotist Ideas Shaping Latin American Scholasticism: Contingency and Will in Mission and Philosophical Theology (Tuesday 11.00)
Roberto Hofmeister Pich (Porto Alegre)
Coercion and the Limits of Voluntariness: The Scotist Philosophical Background of Baptism Practices by Franciscan Missionaries in 16th‐17th Century Latin America

12

Nicolás Martínez Bejarano (Santa Fe de Bogotá)
Baptism and Social Organization in The Wonders of Nature of Fray Juan de Santa Gertrudis
Guido José Rey Alt (Cologne)
Determinate Truth and Contingency in Alfonso Briceño’s Controversiae (1639)
Failing paradigms or how early modern concepts of art shaped the discourse on medieval art (Tuesday 13.30)
Barbara Schellewald (Basel)
Excluding Byzantium or Shared History?
Heidrun Feldmann (Basel)
Batty Langley’s “Gothic Orders”
Henriette Hofmann (Basel)
The Framing of the Hildesheim Bronze Doors or How Bernward ‘Misunderstood’ Antiquity

2018 FIDEM Congress: Past and Future: Medieval Studies Today – 6th European Congress of Medieval Studies

 

ANR: le projet MARITEM retenu

 

Le projet interdisciplinaire MARITEM comporte plusieurs objectifs. Le premier est de comprendre le Manuscrit du Roi dans son élaboration matérielle, musicale et textuelle, mais aussi d’en connaitre les procédés de diffusion et de réception jusqu’à nos jours, dans la culture écrite et orale. Pour y parvenir, nous produirons une édition numérique musico-textuelle pensée pour plusieurs usages différents, comme l’outil numérique peut le permettre, c’est-à-dire avec des couches successives représentant les différents états de l’édition jusqu’au document source (allographétique, graphématique alignée, ponctuée, corrigée, interprétative). Le procédé permet de travailler avec souplesse sur les différents stades de l’édition et se distingue en cela de l’édition numérisée. Par l’édition allographétique, nous pourrons par exemple comprendre les habitudes des scribes, les processus de copie, les possibles réécritures musicales, les étapes de façonnement du manuscrit, autant d’éléments peu connus, faute de pouvoir encore confronter les données textuelles avec les données musicales. 

Le deuxième objectif vise à cerner les rapports entre les différents corpus consignés dans ce manuscrit. Nous pourrons mieux connaître, par exemple, les liens entre le motet et la chanson, les deux répertoires étant généralement étudiés de manière séparée. Avec la présence des pièces latines, la perspective sera de comprendre le rapport entre la chanson en langue vernaculaire et la chanson en langue latine, d’un point de vue des modalités de performance ou de la tradition écrite (copiste, témoin, réécriture, etc.) 

Le troisième objectif, à travers l’étude d’un manuscrit témoin découvert dans toutes ses facettes, est de construire une nouvelle méthode analytique fondée sur les outils numériques qui pourra ensuite être appliquée à d’autres codex musicaux. Grâce au moteur de recherche, nous étudierons par exemple le traitement musical d’un type de diphtongue en particulier, étude encore impossible de nos jours faute d’un tel outil. De la même manière, nous associerons les accents du texte avec les motifs musicaux, ce qui ouvrira la voie à de nouvelles hypothèses sur le rythme des monodies non mesurées. Plus encore, la musicologie rejoindra la philologie textuelle dans la construction des stemma codicum.

Le quatrième objectif est de valoriser un patrimoine encore mal connu, la chanson médiévale profane. En ce sens, la collection de partitions contiendra des éditions interprétatives pensées particulièrement pour les musiciens, mais aussi pour les enseignants et les chercheurs qui disposeront aussi d’exemples vocaux et de références discographiques. Le projet souhaite offrir un matériel fiable aux interprètes actuels des musiques médiévales, sans cesse confrontés au peu de supports ou travaux qui leur sont destinés. Il s’agira, en somme, de les guider vers une interprétation de qualité car ils constituent un média important pour la diffusion et la valorisation de nos travaux d’érudition.

L’axe Humanités Numériques du Lab’TTN, qui soutient le projet, adresse ses chaleureuses félicitations aux porteurs du projet: Christelle Chaillou et Federico Saviotti

 

Forum de la Gouvernance de l’Internet / Ateliers de l’Avenir Numérique

Forum de la Gouvernance de l’Internet
Ateliers de l’Avenir Numérique

Xavier-Laurent Salvador (DIM STCN, Université Paris 13)  représentera le Lab’ TTN, aux côtés de Didier Guével (DIM STCN, , Université Paris 13) à la Table ronde dirigée par Alexis Poulin, fondateur de la revue Le Monde Moderne :

PARCOURS « Humanités Numériques »
ATELIER · Patrimoine numérique et éducation aux médias

du Forum de l’ISOC consacré à l’Avenir Numérique:

de 15h30 à 17h le mercredi 5 juillet

qui se déroulera:

Université Paris Descartes, 45 Rue des Saints-Pères, Paris 6

pour présenter les enjeux éducatifs des Humanités Numériques, du secondaire au supérieur.

 

Le Forum sur la Gouvernance de l’Internet dont Lucien Castex (Sorbonne Nouvelle) est le Président a été créé lors du SMSI.
Objectif : engager les multiples parties prenantes dans un dialogue sur la gouvernance de l’Internet

Le FGI FRANCE a été organisé à l’initiative de plusieurs associations en 2014 et 2015 au CESE puis à Paris Descartes réunissant à chaque édition un millier de participants.

Le mandat général donné par le SMSI pour le Forum concerne :
– La politique publique globale au niveau local et intergouvernemental en relation avec la gouvernance de l’internet et la neutralité des réseaux.
– L’utilisation des compétences des parties universitaires, scientifiques et techniques.
– La réduction de la fracture numérique et l’élargissement des possibilités d’accès à l’Internet dans les pays en développement.
– L’utilisation des principes du SMSI.
– La publication de ses travaux.

Université Paris Descartes, 45 Rue des Saints-Pères, Paris 6

Pour en savoir plus:

https://isoc.fr/ateliers/