Le projet Reliure de la Bnf

La Bibliothèque nationale de France (BnF) possède l’une des collections de reliures les plus importantes au monde, tout particulièrement pour le domaine français. Ce fonds unique, étudié depuis la fin du XIXe siècle par les historiens de la reliure, est resté jusqu’à présent peu accessible à un large public. Il importait de remédier à cet état de fait et, dans le contexte actuel d’une offre croissante de mise à disposition des données sur le Web, de créer un outil permettant de présenter et de décrire cet ensemble documentaire paradoxalement méconnu et de le faire de la manière la plus appropriée, en exploitant toutes les possibilités offertes par les nouvelles technologies.

http://reliures.bnf.fr/projet

Colloque « De l’archive aux données massives »

La numérisation du texte, de l’image, fixe ou non, du son, et l’existence de sources documentaires nativement numériques modifient radicalement la recherche aussi bien que l’enseignement dans les domaines des lettres, des arts, des langues et des sciences humaines. Où se trouve « la donnée » dans nos domaines ? Cette question simple, autrefois, appelait une réponse évidente: dans les églises, les musées, les bibliothèques, dans les manuscrits, les salles de cinéma et de théâtre, les performances. A l’heure où, grâce aux bases de données massives, se construisent de nouvelles représentations des objets documentaires, aussi bien dans le domaine de la muséographie, de l’historiographie, de la littérature ou de la linguistique que de la cartographie, de la géographie, de la reconstruction virtuelle ou de la représentation des savoirs anciens et du patrimoine, nous assistons à l’émergence d’une recherche qui questionne l’objet documentaire ainsi que la place des lieux d’information dans les espaces virtuels. En multipliant les sources d’information, en les rendant plus accessibles, en les délocalisant, la numérisation brouille les notions « d’original » ou « d’authentique » et multiplie les sources du témoignage et de l’enquête. Elle installe un nouveau rapport aux sciences basé sur la coopération et l’échange, faisant des marges disciplinaires le coeur de sa dynamique.

Une expression semble aujourd’hui résumer ce phénomène : ce sont les « humanités numériques ». Le terme est employé aujourd’hui pour désigner l’alliance du dispositif numérique et des « humanités » classiques, ou des « humanities » anglo-saxonnes, mais cette appellation elle-t-elle spécifique et pertinente ?

L’objet de ce colloque, co-organisé par l’Université Paris 13-Villetaneuse et l’Université Sorbonne-nouvelle-Paris 3, est de proposer une cartographie, voire une photographie, des pratiques numériques dans la recherche et l’enseignement de ces domaines : en quoi le numérique transforme-t-il notre approche de la recherche ? Quelles incidences la numérisation des corpus documentaires a-t-elle sur les questions que se pose le chercheur et sur les manières d’y répondre ? Y a-t-il de nouvelles méthodes qui apparaissent dans le travail du chercheur et de l’enseignant ? Sont-elles propres à chaque discipline ou traversent-elles les champs disciplinaires ? Comment les domaines disciplinaires se reconfigurent-ils dans ces usages du numérique ? Autant de questions que nous aborderons au cours des deux journées dans ce colloque pluridisciplinaire pour tenter de cerner les frontières des « humanités numériques ».

Le colloque : http://colloque.humanitesnumeriques.fr/accueil/1

Isilex: CMS/XML pour la saisie de corpus et de dictionnaires

Isilexest un Serveur Web, un CMS (Content Management System ou Gestionnaire de contenu Web) et un gestionnaire de bases de données XML lié àBaseX. Vous pouvez même créer vos propres Doodle CoNote !

C’est aussi un gestionnaire privé de Réseau Social: il fédère les idées.

En mode CMS, vous éditez des pages associées à des données. En mode « Social Network », vous privilégiez les échanges et les commentaires. Dans les deux cas, vous produisez une ressource XML de haute qualité.

C’est le couteau suisse du travail d’équipe. Contrairement àWordPress, qui ne vous permet pas de publier vos données en ligne et qui exige que vous disposiez d’un service d’hébergement, Isilex une fois démarré sert votre site Web sur votre réseau de laboratoire ou votre entreprise, vous permet de modifier vos données et de les publier. Il permet par exemple d’intégrer facilement des contenus Multimedias et de gérer des fiches liées. Voulez-vous voir des exemples d’utilisation?  voir sur LinkedIn

A qui s’adresse-t-il ?

Isilex s’adresse à tous ceux qui souhaitent disposer d’un outil de saisie et de partage de données collaboratives: c’est un moyen simple de proposer un outil à un groupe chargé d’uniformiser ou saisir des informations:

Pourquoi en aurais-je besoin ?

Nous fournissons des modèles pour tous les types d’usages des bases de données XML:

Quand on travaille dans le domaine de la collecte d’informations et de données, on sait que c’est la donnée qui compte, pas la technologie qui l’entoure. Avec Isilex, vous êtes indépendant de toute contrainte:

  • Pas besoin d’un ingénieur dédié
  • Tous les collaborateurs travaillent sur un modèle identique
  • Pas besoin de se former: il suffit de savoir utiliser un clavier pour produire du XML propre

UN CMS / XML: http://www.isilex.fr

GORDES (Groupe d’Observation et de Recherches sur les Documents Epistolaires du Seizième siècle)

Le projet GORDES (Groupe d’Observation et de Recherches sur les Documents Epistolaires du Seizième siècle), est un projet d’Histoire Moderne centré sur l’étude des premières guerres de religion en France, entre 1565 et 1576. Il  repose sur la mise en valeur des 31 tomes de la série « K » appartenant au fonds d’archives du Château de Chantilly. Cette série est composée de 7 018 lettres reçues par Bertrand-Raimbaud de Simiane, baron de Gordes, lieutenant général du roi en Dauphiné entre 1565 et 1578.

Il s’agit d’un projet participatif à plusieurs niveaux. Institutionnellement, le projet GORDES est le fruit de partenariats et de conventions conclus entre l’INSTITUT de FRANCE, représenté par le  conservateur  de la Bibliothèque et des Archives du Château de Chantilly, l’Université Paris 13, par l’intermédiaire du laboratoire PLEIADE et la fondation d’entreprise LA POSTE. La première institution a mis gracieusement à disposition le fonds et a financé la moitié du coût de la numérisation assuré par l’entreprise ARKHENEUM. La deuxième institution a financé l’autre moitié de l’opération. Enfin, la troisième s’est investie dans le projet en apportant la mise de fonds nécessaire pour l’édition critique d’un choix de lettres.

Concrètement, autour d’un noyau d’historiens-chercheurs, le projet vise à transcrire l’intégralité de la série « K » afin de la mettre à disposition d’un large public scientifique et amateur sur un site dédié (http//:projetgordes.fr) conçu par Xavier-Laurent Salvador, maître de conférences HDR de l’Université Paris 13 et Sylvain Chéa, ingénieur de l’entreprise I-Def.

A terme, le projet GORDES devrait permettre de pouvoir consulter les originaux en format PDF ou JPEG, leur transcription et d’effectuer des recherches thématiques (noms propres, lieux, noms communs). Mais l’ambition ultime sera de pouvoir proposer d’autres services aux utilisateurs du site. Ainsi, grâce aux logiciels de géo-localisation, il s’agira de bâtir une cartographie des lieux de rédaction des lettres et leur évolution, ainsi qu’une cartographie fine des déplacements des rédacteurs et du principal récipiendaire des missives. En outre, la navigation sur les différentes options permettra de trouver des renseignements complémentaires sur le plus grand nombre possible d’acteurs de la série « K », tels que fiches biographiques, références bibliographiques, autres fonds d’archives les concernant.

Au-delà de l’Histoire du Dauphiné dans l’épreuve de premières guerres de religion, le projet GORDES voudrait s’inscrire dans un projet d’Histoire totale repensée et adaptée aux nouveaux outils numériques.

Naissance du projet GORDES: http://www.projetgordes.fr

[environnement logiciel] En Savoir +…

Zotero est un logiciel de bibliographie gratuit dont le code source reste ouverte pour la plupart. Zotero permet également de créer des bibliographies collaboratives. Cette fonction permet aux équipes de recherche d’élaborer des bibliographies “personnalisées” en fonction de leurs besoins et des champs culturels et disciplinaires. L’objectif principal de « Zotero Ancient Near East and Eastern Mediterranean Multidisciplinary Group » est d’apporter aux spécialistes une bibliographie dédiée aux recherches sur les régions proche-orientales et voisines, de la préhistoire à l’Antiquité tardive ; en outre, ces utilisateurs pourront exploiter pleinement toutes les fonctionnalités proposées par Zotero. Au cours de cette présentation seront abordés les principes d’organisation et les lignes directrices pour contribuer activement au développement et à la mise à jour régulière de cette bibliographie, en insistant particulièrement sur la pluridisciplinarité (philologie, géographie, archéologie, paléo-environnement, numismatique…) tant des contributeurs que des contenus.
Source: HumNum