Équipe émergente Théories, Textes, Numérique / SÉMINAIRE DES DOCTORANTS / 30 avril, campus Villetaneuse / « Extraction d’information et lecture critique (semi)-automatique par Laetitia Haroutunian » et « Étude de pragmatèmes : salutations, injonctions et jurons » par Carmen González Martín

Le deuxième séminaire des doctorants de l’équipe TTN aura lieu le lundi 30 avril 2018 à 10h en salle E121 (salle de réunion) dans le bâtiment de l’UFR LLSHS, au campus Villetaneuse. Vous trouverez ci-joint le programme.
Où ? Couloir E, salle E121 (salle de réunion) UFR LLSHS, Campus Villetaneuse Université Paris 13, Sorbonne Paris Cité :

Extraction d’information et lecture critique (semi)-automatique. Application à la littérature évaluative en prévention-promotion de la santé par Laetitia Haroutunian (doctorante)

Les revues de littérature scientifique dans le domaine de la santé sont des outilsprécieux d’aide à la décision publique et de soutien aux pratiques professionnelles. Dans lechamp de la médecine, elles permettent d’indiquer les thérapies et pratiques médicales les plus efficaces, à partir de l’analyse narrative et/ou statistique d’études originales. Dans le champ de la prévention-promotion de la santé, ces revues permettent de repérer les interventions les plus efficaces et les plus efficientes, d’évaluer leur acceptabilité et leur faisabilité dans un certain contexte et pour une population cible, mais aussi d’en mesurer les facteurs d’échec ou de réussite. Leur élaboration est cependant plus complexe dans le champ de la prévention-promotion de la santé : pluralisme des populations et des approches, difficulté d’évaluer sur le long terme, présence de facteurs de confusion ; les interventions sont par ailleurs dépendantes de facteurs sociétaux, structurels, réglementaires,économiques, et doivent prendre en compte plusieurs types d’études: qualitatives, expérimentales, observationnelles.

Ce travail de revue peut ainsi se révéler fastidieux par le volume important de productions scientifiques ; entre 2000 et 4000 références bibliographiques sont ajoutées chaque jour dans la seule base de données Medline1, et une recherche documentaire peut retourner des centaines voire des milliers de résultats pour un même sujet. La productiond’une revue de littérature est donc très coûteuse en temps, pouvant mobiliser des expertspendant parfois plus d’un an selon les moyens consacrés.

Les techniques de traitement automatique du contenu textuel apparaissent dans ce contexte comme une opportunité pour faire face à ce « déluge de données ». Ces dernières se sont plutôt concentrées sur les phases de recherche d’information ou d’aide à la lecture des résumés (« screening »). Les travaux ont toujours porté sur de la littérature clinique expérimentale, plus rarement sur des études observationnelles.

L’objectif de ce travail de thèse est de proposer une aide à la lecture critique parl’identification des caractéristiques principales des études et de leur méthodologie. La méthode sera ici symbolique et statistique, avec une importance accordée à la structurediscursive et les zones argumentatives de l’article scientifique. D’un point de vue plusconceptuel, il s’agit ici d’interroger le paradigme entre traitement de l’information scientifique et santé publique fondée sur des preuves (besoin d’exhaustivité vs. surabondanced’information) ; de proposer une réflexion sur la littérature scientifique et son écosystème dans un contexte de « big data » ; d’évaluer dans quelle mesure une tâche experte telle quela lecture critique peut être confiée à un traitement automatique.

Étude de pragmatèmes : salutations, injonctions et jurons par Carmen González Martín (doctorante)

Premièrement, nous commencerons par une réflexion : dire Bonjour !, Bonsoir ! dans une langue semble facile et essentiel, mais il y des contraintes qui sont souvent imperceptiblespour le locuteur natif. Ce type d’expressions sont celles que Mel’čuk a appelés pragmatèmes :il s’agit de phrasèmes compositionnels non libres, restreints par la situation de communication extralinguistique dans laquelle ils sont employés. Précisons, qu’un phrasème est une séquence figée qui se compose d’au moins, deux unités lexicales et qu’une séquence est ditecompositionnelle quand son signifié est le résultat des sens des composantes lexicales formant partie du phrasème. Le terme pragmatème regroupe des expressions très diverses comme Ne quittez pas [au téléphone], Défense de fumer [sur un panneau], Chaud devant ! [dans un restaurant].

L’attention que les auteurs ont portée à des énoncés liés à une situation d’énonciation n’estpas récente, de nombreux auteurs ont traité cette question depuis les origines de la pragmatique. Ainsi, nous passerons en revue les différentes études à ce sujet et nous présenterons les caractéristiques formelles des pragmatèmes.

Deuxièmement, notre travail est une étude contrastive entre les pragmatèmes du français etde l’espagnol. Étant donné que les contextes dans lesquels ont emploi ces phrasèmes est trèsvaste nous l’avons délimité à trois : les salutations, les injonctions et les jurons. Ce travail est une description lexicologique de ces Unités Phraséologiques et pour ce faire, nous avons définis des critères d’analyse que nous appliquerons à chaque pragmatème du français et de l’espagnol.

Finalement, nous montrerons que les pragmatèmes sont très fortement liés à la culture dupays de la langue, dans ce cas, la France et l’Espagne. La dimension interculturelle de ces UPest l’un des éléments essentiels dans leur analyse.